Other sectors

STMicroelectronics et son approche de l’IATF avec DNV

Jean-Emmanuel Gillet

STMicrolectronics est l'une des plus grandes entreprises de semi-conducteurs au monde. ST fournit des solutions innovantes pour aider ses clients de l’industrie de l’automobile à rendre la conduite plus sûre, plus verte et plus connectée. ST travaille en collaboration avec DNV sur ses certifications IATF 16949 - Management de la qualité dans l'industrie automobile.

« L'IATF apporte des exigences claires et détaillées qui nous poussent à évaluer et à améliorer continuellement notre système de management de la qualité. Elle nous permet une revue régulière des besoins et les attentes de nos parties prenantes et prendre en compte l'évolution du contexte comme la covid, la guerre en Ukraine, de nouvelles acquisitions, etc. » explique Jean-Emmanuel Gillet, Quality Director chez STMicrolectronics.

En effet, l’IATF 16949 fournit des exigences en matière de processus de système de management de la qualité qui favorisent l'amélioration continue, la prévention des défauts et la réduction des non-conformes et des rebuts dans la chaîne d'approvisionnement. Cette norme a été élaborée conjointement par les membres de l'International Automotive Task Force (IATF) et soumise à l'Organisation internationale de normalisation (ISO) pour approbation et publication.

Jean-Emmanuel Gillet rajoute : « La certification IATF 16949 étant organisée autour d’un site de fabrication, la notion de site est au centre du dispositif de certification. Cette approche a besoin d’être adaptée à la complexité induite par l’industrie du semi-conducteur où conception et flux de fabrication sont toujours multisites. L’approche multisite de l’audit selon un axe d’organisation ou de projet n’est pas à ce jour possible. La collaboration avec DNV nous permet de trouver une approche constructive pour adapter au mieux les contraintes de la certification IATF. L’anticipation des situations complexes a toujours permis de trouver une solution acceptable pour toutes les parties prenantes, grâce à l’écoute et la bonne compréhension des difficultés induites par la dimension internationale et complexe de notre secteur d’activité. Cela se traduit par exemple par de nouveaux regroupements de sites ayant les mêmes activités et dans le futur de travailler ensemble sur une approche plus lean de l’audit de nos projets multi-dimensionnels. ».