DNV.com

Nouveau rapport : Ocean’s Future to 2050 (l’avenir de l’océan d’ici 2050)

La rapide croissance de l’éolien offshore va déclencher une course à l’espace maritime sans précédent

Ocean's Future to 2050: Dudgeon Offshore Wind Farm

Høvik, Norvège, 16 décembre 2021 – La croissance exponentielle de l’énergie éolienne offshore sera le principal facteur d’une augmentation de la demande d’espace maritime qui sera multipliée par neuf d’ici le milieu du siècle, selon le rapport Ocean’s Future to 2050 de DNV.

Pathway to Net Zero Emissions - report cover

Le rapport prévoit que, d’ici la moitié du siècle, l’éolien offshore nécessitera l’espace maritime équivalent à la superficie de l’Italie. La croissance sera particulièrement importante dans les régions disposant d’un long littoral et qui ont un faible développement de l’éolien offshore. Il est prévu que la demande d’espace maritime augmente de 50 fois pour le sous-continent indien, et de 30 fois pour l’Amérique du Nord.

L’augmentation de l’éolien sera essentielle à la transformation de l’économie bleue. Actuellement 80 % des dépenses en capital (capex) dans l’économie bleue sont investis dans le secteur du pétrole et du gaz offshore, mais ce chiffre va chuter à 25 % d’ici 2050. D’ici là, l’éolien offshore recevra les investissements les plus importants, représentant la moitié des dépenses en capital (capex). La baisse de l’intérêt du pétrole et du gaz sera largement responsable du fait que l’afflux de dépenses en capital dans l’économie bleue sera inférieur en 2050 par rapport à aujourd’hui, même si l’augmentation des dépenses de fonctionnement sera inférieure à la croissance du PIB. L’économie bleue se concentrera davantage sur l’Asie, la Grande Chine devant représenter plus d’un quart du capex d’ici 2050 avec le développement de sa capacité éolienne offshore et de l’aquaculture marine.

Remi Eriksen, konsernsjef i DNV
Remi Eriksen, Group President and CEO of DNV


« L’économie bleue entre dans une période de diversification sectorielle et géographique », a déclaré Remi Eriksen, Président du Groupe et PDG de DNV. « Actuellement, les régions qui bénéficient le plus de l’océan en termes économiques sont celles qui ont accès aux gisements de pétrole et de gaz au large de leurs littoraux. Cependant, avec la décarbonation dans le monde et l’augmentation des besoins en termes d’énergie renouvelable, les pays dans l’impossibilité de faire partie de l’ère des combustibles fossiles peuvent prendre part à l’ère de l’éolien. »

La force économique croissante de l’Asie et la transition énergétique auront également un impact sur le secteur maritime. Après des années de croissance plus rapide que la croissance du PIB, le commerce maritime augmentera seulement de 35 % d’ici 2050, alors que le PIB mondial va presque doubler. Le vrac restera le segment le plus important de la flotte marchande, malgré la demande réduite de transport de charbon. Les pétroliers seront supplantés par les porte-conteneurs en tant que second segment le plus important, même si la demande reste forte concernant les méthaniers. La COVID-19 n’aura pas d’effets à long-terme sur l’industrie des croisières et la capacité de mouillage va tripler d’ici 2050.

La production aquicole va plus que doubler d’ici la moitié du siècle, avoisinant le niveau de la pêche sauvage. Mais les fruits de mer (dans les terres ou en mer) ne représenteront que 9 % de la demande mondiale de protéines d’ici 2050. La pêche totale annuelle devrait atteindre les 95 millions de tonnes métriques d’ici le milieu du siècle, dépassant le rendement durable maximum en termes de pêche maritime et soulignant la nécessité d’une gestion optimale de la pêche. Ocean’s Future to 2050 est une prévision holistique de l’économie bleue et couvre des domaines variés comme l’alimentation, l’énergie, l’expédition, le tourisme, le dessalement, la santé des océans et l’aménagement de l’espace.


Télécharger une copie du rapport intégral

empty

emptyemptyemptyemptyemptyemptyemptyTélécharger les images et les tableaux


À propos de DNV

DNV est un fournisseur indépendant de services de gestion des risques et d’assurance, intervenant dans plus de 100 pays. Grâce à sa vaste expérience et à sa solide expertise, DNV avance des résultats durables et sûrs, définit des normes industrielles, et inspire et invente des solutions. 

Qu’il s’agisse d’évaluer une nouvelle conception de navire, de qualifier une technologie pour un parc éolien flottant, d’analyser les données de capteurs d’un gazoduc ou de certifier la chaîne d’approvisionnement d’une entreprise alimentaire, DNV permet à ses clients et à ses actionnaires de gérer la complexité technologique et réglementaire en toute confiance. 

Guidée par son objectif pour la préservation de la vie, des biens et de l’environnement, DNV aide ses clients à saisir les opportunités et à lutter contre les risques découlant des transformations dans le monde. DNV est digne de confiance pour nombre des sociétés les plus visionnaires et les plus performantes au monde.