Skip to content

Une nouvelle exigence ISO pour répondre à l'agenda climatique

L'ISO (International Standards Organisation) a modifié ses normes de systèmes de management certifiables en exigeant que les entreprises prennent systématiquement en compte la portée des risques liés au changement climatique dans leur analyse du contexte.

L'ISO a publié un amendement aux normes de systèmes de management existantes et nouvelles selon lesquelles les entreprises peuvent être certifiées. Cet amendement exige des entreprises qu'elles prennent systématiquement en compte la portée des risques liés au changement climatique dans leur analyse du contexte de l'organisation et des attentes des parties prenantes. Ce changement fait suite à la Déclaration de Londres de l'ISO, par laquelle l'organisation s'engage à contribuer à la lutte contre le changement climatique par le biais de ses normes et de ses publications. 

"Le changement climatique est l'un des plus grands défis environnementaux auxquels nous sommes confrontés et exige un effort collectif urgent. Chez DNV, nous voyons cela comme une opportunité de mettre l'accent sur le changement climatique dans les agendas des entreprises et de s'appuyer sur des outils existants tels qu'un système de management pour apporter des contributions positives", déclare Barbara Frencia, PDG de DNV Business Assurance.

Pour certaines normes, les risques liés au changement climatique ne sont peut-être pas ceux qui viennent spontanément à l'esprit. Au contraire, avec les nouvelles exigences insérées dans le chapitre 4 des normes l’'intention de l'ISO n'est pas d'imposer d’établir un tel lien, mais de veiller à ce que chaque organisation intègre le changement climatique dans son analyse du contexte et, si elle le juge pertinent, le prenne en compte dans la planification et la mise en œuvre de son système de management.

La compréhension du contexte de l'organisation et des besoins et attentes des parties prenantes concernées est quelque chose que les entreprises certifiées font déjà. Il ne s'agit donc pas d'un changement majeur ou d'une nouvelle action. Toutefois, désormais, les entreprises doivent systématiquement prendre en compte la dimension des risques liés au changement climatique dans le cadre de cette analyse.

Les gaz à effet de serre, le réchauffement de la planète et le changement climatique sont à l'ordre du jour depuis plus de 30 ans, avec la participation des gouvernements, des autorités, des entreprises, des ONG et de la société dans son ensemble. 

" Beaucoup parmi nos client·e·s contribuent déjà grandement à la lutte contre le changement climatique. Pour celles et ceux qui débutent, nous voyons là une occasion d'évaluer leurs propres risques liés au changement climatique et d'adopter une approche structurée pour contribuer.", déclare Barbara Frencia.